Tuteur Privé

Lettre des fondateurs n°3 : L’importance de prendre une pause !

Bonjour à tous !

Un week end studieux

Malgré le froid glacial de ce mois de Janvier, l’ambiance au château était à son comble ce weekend !

Il y avait surtout Ruben, dont la détermination m’impressionne toujours. Ruben est en Terminale S et il a compris que le BAC avait quand même une certaine importance dans ce merveilleux pays qu’est notre chère France. On peut l’appeler le métronome de Terminale S : tous les dimanches, il suit les cours avec nous et en profite pour rester en étude afin de travailler les Maths, la Physique-Chimie ou encore la SVT. Toujours volontaire pour passer au tableau, il a vite dépassé la barrière de la timidité et compris que le but chez Tuteur Privé, c’était d’oser au maximum pour lever ses doutes, même faire des erreurs (j’ose le mot !) afin de travailler dessus et ne plus les refaire en classe ! Quelques petites photos de lui de ce weekend :

 

Sans oublier ses compères David et Solal. Big up à Solal pour son dernier 18/20 en Maths dans un lycée qui pourtant ne fait pas de cadeaux ! :

Mais aussi Antoine qui a commencé avec 7/20 en Maths et qui nous ramène un beau petit 15/20 :

Et enfin Emilie, notre élève de Prépa HEC, qui a majoré son DS de Maths avec 16/20  (rare en prépa) ! Chic n’est-ce pas ? Bravo Emilie !

 

Voilà, je vous laisse sur ces belles photos ainsi que les conseils de Mathïs, un de nos Tuteurs star qui a enseigné pendant le stage de Février, qui est étudiant à Centrale Paris où il a entre autres fondé le club d’intelligence artificielle et où il enseigne également les mathématiques !

Bonne semaine à tous !

Conseil n°2 –  Mathis Federico (Centrale Paris) – Faire des pauses pendant les révisions

« On sous-estime toujours beaucoup l’importance des pauses. Quand on travaille, il faut savoir que l’esprit se fatigue au bout d’une certaine durée, qui diffère selon les personnes. Mais une chose est certaine : quelle que soit cette durée, la productivité que l’on a en travaillant décroît jusqu’à être nulle si l’on ne fait pas l’effort de prendre du recul sur son travail et de s’aérer l’esprit. Evidemment, cette pause doit être assez courte, pour ne pas se déconnecter complètement de son travail. Mais elle doit quand même exister, sans quoi notre niveau de travail ne pourra pas être à son maximum. Alors n’hésite pas, prends dix minutes pour toi, et hop on s’y remet !

Pour ma part, quand j’étais en classe préparatoire, il m’était impossible de travailler plus de deux heures de suite sans faire de pause. Il me fallait un moment pour déconnecter loin de mes formules ou de mes leçons de Physique Chimie. Quand je repense au nombre de fois où je bloquais sur un problème de maths, le nez dans un exercice à batailler pendant une éternité, je me dis que j’aurais été content que quelqu’un me dise de prendre l’air. Parce que bien souvent, la solution ne me venait qu’une fois que je revenais sur mon exercice, l’esprit bien reposé. J’avais tendance pourtant, plus jeune, à chercher à montrer que j’étais un gros bosseur, pour montrer aux autres que j’étais très motivé.

Je me disais que c’était anormal de ne pas avancer, qu’il fallait que je m’acharne et que petit à petit je réussirai à tenir un rythme aussi soutenu sans pause. Au final je me suis rendu compte d’une chose. L’important n’est pas de travailler longtemps, c’est de travailler bien. Et le meilleur moyen pour y parvenir est de faire des pauses régulièrement pour améliorer sa productivité. Donc ne culpabilise pas sur le fait de t’arrêter 10 minutes, c’est complètement normal d’être fatigué au bout d’un certain temps de travail ! Pose toi sur un canapé, fais autre chose pendant un petit temps, et après tu reviens gonflé à bloc ! »

Guillaume Gallard

Add comment