Tuteur Privé

Apprendre l’anglais pour le Bac : mission impossible ?

Ah… l’anglais au bac. La rumeur dit que les français sont nuls en anglais, et que si tu ne regardes pas tes films au ciné en VO, tu as raté ta vie.

Les perles du bac te montrent à quoi ressemble un mauvais oral exam d’anglais :

 

A tous ces préjugés, il n’y a qu’une chose à dire : ça suffit !

Il est vrai que le bac d’anglais demande un certain niveau de grammaire, conjugaison et vocabulaire.

Mais même si tu ne lis pas tous les matins le New York Times en anglais, tu peux réussir haut la main cette épreuve !

De plus, l’anglais est aujourd’hui un passeport pour toutes les grandes étapes de la vie, comme les voyages, les entretiens d’embauche, rencontres professionnelles et personnelles…et regarder ta série Netflix avec quelqu’un sans passer pour un inculte 😉

Voici donc notre méthode de révision pour tout cartonner à ton bac d’anglais (LV1 ou LV2) de la théorie à la pratique :

 

De la théorie …

 

Astuce n°1 : Revoir le programme

Chaque année, le bac d’anglais respecte un programme défini à l’avance, contenant 4 thèmes principaux. Chaque thème est abordé à l’aide d’exemples forts et de documents qui ont pour but de forger ta culture générale américaine et britannique pour posséder un bon bagage pour le bac.

–          Mythes (The American dream par exemple) & Héros (Edward Snowden, Martin Luther King ou Bill Gates)

–          Espaces & Echanges (Programme Ersamus et des échanges d’étudiants, Immigration)

–          Idée de Progrès (nouvelles technologies, féminisme, changement climatique)

–          Lieux & formes de Pouvoir (la question de l’armement aux Etat Unis, la presse)

Une fois que tu te seras familiarisé(e) avec ces 4 thèmes, la meilleure marche à suivre sera de te créer une fiche suivant un certain plan, demandé par les professeurs qui t’interrogeront à l’oral d’anglais comme à l’écrit :

Une définition de chaque notion, puis la formulation d’une problématique et d’une contradiction mise en évidence par l’actualité. Ensuite, un développement en deux parties qui reposeront chacune sur un exemple (une figure marquante, un lieu ou un phénomène qui illustre le thème traité). Ces deux exemples doivent permettre d’aborder chaque thème des deux côtés : l’un positif, l’autre controversé, le but étant de les comparer dans ta conclusion finale pour répondre à ta problématique.

Par exemple, pour le thème des Espaces & Echanges, tu pourrais prendre comme développement :

« 1-       Les échanges étudiants via Erasmus permettent un enrichissement des nations et de leurs universités lorsqu’elles reçoivent des étudiants étrangers. Cette organisation internationale s’est énormément développée ces dernières années, dans une atmosphère générale de mondialisation et d’une volonté de connecter le monde de plus en plus. Comme document, tu peux prendre une interview d’étudiants dans les médias anglophones qui expliquent à quel point cette expérience est géniale !

2-      Mais, parfois les échanges entre les espaces à travers le monde sont synonymes d’esclavagisme. Il est possible de parler de la délocalisation dans les pays plus pauvres, avec des extraits de roman ou des photos qui en parlent. »


Astuce n°2 : Faire des fiches de révisions des règles de base

Qu’on l’accepte ou non, il y a certaines règles qui sont incontournables en anglais, et qu’il est si facile d’oublier !

Alors, pour éviter ce genre d’incidents, il est super important de prendre un petit moment pour te rafraichir toi-même la mémoire.

Fais-toi des mini-fiches sur des sujets comme

–          Le preterit VS le present perfect

–          Les verbes irréguliers

–          Le conditionnel (would/wouldn’t et could/couldn’t)

–          Les mots pour questionner en « wh » (Which, Whom, Whose, Where..)

–          Les mots de liaisons, très demandés par les correcteurs (To begin with, First of all, However, On the contrary, To conclude…) et surtout nécessaires pour écrire une bonne rédaction

–          Les pronoms possessifs (Mine, Your, Their…)

 

Astuce n°3 : Revoir les devoirs types faits en classe

Depuis le collège, tu as eu l’occasion de travailler sur des devoirs comme la rédaction d’une lettre  en anglais (avec les mots types comme « Dear Mrs. X, » et la signature à la fin « Sincerly yours »..), la méthode de l’argumentation avec l’opposition de deux opinions.

Notre superbe idée est donc de revoir les méthodologies et les erreurs répétées que tu as pu faire, pour pouvoir reproduire ces exercices lors de contrôles ou au bac, si tu tombe sur ce type de sujets !

 

A la pratique…

 

Hé oui, à l’oral comme à l’écrit, au bac comme à l’aéroport, ta pratique de l’anglais est pri-mor-diale ! Pratiquer l’anglais peut se faire de plusieurs manières, et tu n’as plus qu’à choisir celle qui te correspond le plus, parce qu’évidemment chaque cerveau fonctionne différement.

C’est à toi de te connaître pour pouvoir travailler le plus efficacement. Nous te proposons donc un mini quizz qui t’aidera à cela :

Quand tu dois apprendre et retenir une leçon d’histoire ou de géographie, tu..

  1. As besoin d’écrire le cours sur une petite fiche
  2. Répètes le cours à voix haute le plus possible pour l’apprendre par cœur
  3. Lis le cours jusqu’à connaitre l’ordre du plan et les points du cours par cœur

 

  • Si tu as choisi la réponse A, il semblerait que ta mémoire soit plutôt tactile (ou Kinesthésique) et visuelle, et tu dois pouvoir t’en servir ! Pour apprendre l’anglais, tu devras alors utiliser l’écriture et le visuel. Voici les astuces que nous te conseillons :

Astuce n°4 : Faire des mind maps sur les thèmes du programme

Comme on te l’a rappelé plus haut, le programme comprend 4 thèmes. Quoiqu’il arrive, tu as donc un avantage pour le jour J, parce que tu sais déjà quel vocabulaire on te demandera de restituer.

Par exemple, lors du Bac de 2016, le corpus de documents parlait du développement durable et de l’écologie et il était possible, en rédaction, de restituer les arguments et idées du thème Idée de Progrès, avec des mots clés comme : ecology, substainable energy (énergies renouvelables), green economy (économie verte), pollution, global warming (réchauffement climatique).

Pour arriver à restituer plusieurs mots-clés sur n’importe quel sujet, le meilleur moyen est d’utiliser la méthode de la « Mind Map », créée par Tony Buzan et conseillée par les professeurs.

L’idée est simple : créer une carte qui part d’un thème ou d’un sujet, et construire plein de petites branches autour qui s’agrandissent de plus en plus grâce à toutes les notions liées au sujet principale.

En voici un exemple en image, qui porte sur le thème de la mind map justement :

 

En plus d’être très jolie, ce qui change des feuilles à carreaux mornes, la mind map est un super entraînement pour les yeux et les mains à relier toutes tes connaissances, pour être sûr(e) de penser à tout le jour de l’examen.

Il y a quelques règles à respecter pour en dessiner une : une couleur par branche, partir du thème au centre pour relier des sous-branches avec des mots-clés, et faire partir d’autres petites branches de celles-ci … Tout est dit dans cette mind map :

Une mind map pour comprendre la mind map

 

Si tu es plus doué avec la technologie qu’avec tes mains, il y a beaucoup de super logiciels pour le mind-mapping comme Mindomo (où tu peux créer des organigramme, cartes mentales..), ou xmind, et d’autres..

 

  • Si tu as choisi la réponse B, tu as plutôt une mémoire auditive :

Astuce n°5 : Ecouter des chansons et regarder des séries en anglais !

Attention, on parle ici d’écouter réellement tes chansons, films et séries, ce qui signifie essayer d’aller chercher les paroles des chansons qui sont absolument partout sur internet et les comprendre. Cela va te permettre d’apprendre à prononcer correctement les mots, et te forger un vocabulaire.

Pour ce qui est des films et séries, choisir la version en VO et les sous-titres en français est la base de cet apprentissage. Cette habitude qui peut paraitre difficile à prendre te permet à la fois d’apprécier réellement le jeu des acteurs et leurs émotions, et à la fois (et surtout) de capter quelques expressions en anglais, et groupes de mots.

Tu peux aussi regarder des vidéos sur Youtube en anglais, par exemple les interviews de tes célébrités préférées (Ellen, Jimmy Fallon ou James Corden sont très drôles) et mettre l’option sous titres anglais, qui te permet de comprendre ce qu’ils disent et de passer un bon moment. Effectivement, n’oublies surtout pas que le meilleur moyen d’apprendre l’anglais et de le faire en « kiffant » !

  • Enfin, si la réponse que tu as choisie est la réponse C, tu as une mémoire en grande partie visuelle.

Astuce n°6 : Lire la presse, critiques de tes films préférés ou même les tweets en anglais.

Parmi les médias envisageables, il y a les plus classiques, comme le New Yorker, le Time (qui permet de bien choisir le vocabulaire que tu veux développer, avec les nombreuses catégories possibles), The Guardian (journal britannique très souvent utilisé dans les sujets du bac d’anglais), qui parlent de sujets comme le sport, l’économie, la société.

Tu peux aussi te tourner vers des thèmes comme la mode, le style, les people avec des magasines en ligne comme Vanity Fair, selon tes goûts toujours !

 

Pour conclure :

Tu l’auras remarqué, nous t’avons donné toute une panoplie de conseils très différents les uns des autres.

Pourquoi ? parce qu’il n’y a qu’un seul moyen d’apprendre une langue : en t’entraînant, certes, mais surtout en la « kiffant » ! Alors brise tes complexes, et n’aies pas peur d’utiliser tes chansons et acteurs préférés, ou même ta passion pour le dessin (pour créer des mind maps) et les mettre à profit pour apprendre la magnifique langue de Shakespeare !

Dis nous ce que tu penses de nos méthodes, et partage-les avec tes potes ennemis de cette langue pour les faire changer d’avis 😊

 

 

Ethel Prys

Add comment