Tuteur Privé

Orientation : notre playlist pour répondre à tes questions

Avis à toi, qui te trouves au moment de décider de ton futur métier : que tu soies intéressé(e) par beaucoup de domaines différents, par un seul ou encore par rien du tout, c’est tout à fait normal !

 

Savoir ce qu’on veut faire de sa vie ne relève ni de l’âge, ni des notes que l’on a à l’école… Et donc que tu aies 15 ou 26 ans, que tu soies ou non déjà engagé dans une voie ou que tu aies été accepté dans telle université, cela ne doit pas être le moteur de ton choix ou t’empêcher de trouver ce qui te plait vraiment.

Pour cela, laisse-moi te rappeler une petite phrase que tu as sûrement entendu lors de toutes tes « premières rencontres » : à la question « tu fais quoi dans la vie », as- tu déjà remarqué que la réponse commençait toujours par « je suis.. », qui pouvait être suivie de « prof, médecin, avocat, dans la communication.. » ?

Ton métier, ce que tu fais, doit être en cohérence avec ce que tu es !

Mais alors, comment être sûr(e) de prendre la bonne décision ?

Ici, à Tuteur Privé, on adore aller farfouiller dans les travaux de psychologie les plus ingénieux pour trouver des solutions efficaces… Tout comme dans notre article sur la motivation au travail.

Et cette fois-ci, c’est chez la très blonde et diplômée universitaire : Juliana Breines qu’on les a trouvées. Et comme la psychologie passe mieux avec des exemples à notre portée, on a choisi d’illustrer chaque étape par une chanson qui lui correspond !

1- Informe-toi le plus possible

Si comme moi tu es susceptible d’aimer plusieurs professions et matières, aussi différentes soient-elles, pas de quoi paniquer, c’est le signe d’une personnalité très riche ! Il est tout à fait possible de trouver une bonne voie d’étude lorsque l’on aime à la fois les sciences comme la physique, et le montage vidéo par exemple. Le tout est de s’IN-FOR-MER ! Ne néglige pas cette étape, prend tout le temps qu’il te faut et renseigne toi sur les écoles, les universités, les pays, les coûts, et surtout les métiers ! Chaque jour un nouveau métier peut apparaitre ou disparaitre, alors tiens-toi bien au courant des dernières actus 😉

Pourquoi s’informer est si important ? Parce que pour bien choisir, il faut éliminer tous les clichés que tu peux entendre autour de toi comme «les voies littéraires n’ont aucun débouché », et te rendre auprès de sources fiables (comme en allant questionner des personnes de ton entourage ayant fait des choix qui pourraient te plaire et apprendre de leur vécu) !

Ne te limite pas dans tes recherches, et n’élimine surtout pas un métier qui pourrait te passionner juste parce que tu t’en crois incapable.

Et si je n’ai pas réussi à te convaincre, je laisserai la chanson Hall of Fame (panthéon en français) faire le boulot.

Son message est simple :

« Soyez des étudiants
Des professeurs
Des politiciens
Des prédicateurs

Soyez des croyants
Des dirigeants
Des astronautes
Des champions »

 

2- Prendre en compte la « dissonance d’après décision »

Cette expression plutôt complexe exprime l’idée en psychologie que toute décision entraîne, une fois qu’on l’a prise, des conséquences qui nous font regretter ce choix. Par exemple, si tu sais qu’en choisissant de faire une prépa, tu devras réviser tes cours de la journée tous les soirs et que tu n’aimes pas cette façon de travailler, il serait judicieux de pendre cela en compte. C’est LA meilleure façon d’éviter ce piège : en n’ignorant pas ces effets, car ils risquent de te revenir en pleine face tel un boomerang !

Tu comprendras donc pourquoi je t’ai choisie la chanson Boomerang, issue du tout nouvel album de Imagine Dragon (sorti le 9 Novembre) :

 

3- Demande-toi ce que tu ferais si tout le monde s’en fichait

Hé oui, parfois même ceux qui nous paraissent être nos plus proches peuvent sans le vouloir nous empêcher de prendre les bonnes décisions. Il peut s’agir de tes parents qui ne veulent pas que tu partes à l’étranger, de tes amis qui veulent t’influencer..

Plus que cela, il peut arriver que les décisions que nous prenons sont liées au regard que nous aimerions que les gens portent sur nous. Et c’est une très mauvaise raison de choisir un métier ! Il faudrait alors essayer d’éliminer avec le plus d’honnêteté possible les arguments liés aux « facteurs extérieurs » qui te poussent vers telle ou telle formation. Ce qui compte, c’est le regard que tu portes sur toi-même.

Alors, comme la Sexion d’Assaut dans leur mythique chanson, n’aies pas peur de t’isoler et de dire « Désolé » à tes proches qui t’influencent quand il s’agit de ton avenir !

 

4. Cherche d’autres alternatives

Parfois, quand tu hésites trop entre deux ou trois options, et que les doutes commencent à te ronger autant que tu ronges tes ongles, il est peut-être temps de te tourner vers d’autres horizons, juste pour tester.

Il sera alors temps de te poser la question suivante : n’y-a-t-il vraiment aucune autre option possible ? Car si tu te sens trop tiraillé, et que le choix te rend malade, c’est qu’aucune des possibilités n’est bonne pour toi !

Mon dicton personnel préféré est « quand il y a trop de doute, c’est qu’il n’y a plus de doute »

Alors, pour t’aider dans ce questionnement plutôt ardu, je pose là une chanson très parlante pour ce genre de situation : A different way de DJ Snake et Lauv, qui célèbre une nouvelle façon de penser et de vivre pour s’« élever ».

 

 

5. Arrête d’y penser pour un moment

L’orientation est devenue une obsession ? C’est normal : les profs, les darons, même Tuteur Privé, s’y mettent… et en parlent tout le temps. Le mieux, quand on n’arrive pas à faire un choix, nous dit Juliana Breines, est de s’accorder une bonne pause avec une distraction. Attention, il ne s’agit pas ici d’inactivité totale, mais d’un moment où ton occupation (une passion, un jeu vidéo ou une lecture) t’empêche de ressasser un sujet sensible et stressant !

Et comme évasion rime avec oubli, on vous conseille le titre « Pour oublier » de Kendji Girac. Ce choix nous étonne nous-même, mais la chanson est plutôt efficace pour faire passer le message voulu : l’interprète y parle d’un marché du travail surchargé et d’une jeunesse qui veut tout oublier pour se donner du courage.

 

 

6. Accepte qu’il n’y ait pas de solution parfaite

Le plus dur dans une prise de décision est de s’imaginer qu’il n’y a qu’un choix qui sera le bon pour toi, et que les autres seront cause de regrets et difficultés..

Toute décision peut être bonne pour toi, et chacune comportera surement des sacrifices et des compromis. Le but est de faire en sorte que la décision que tu as prise soit la bonne, mais pour toi !

Nous te conseillons donc d’accepter d’être humain, de te tromper parfois et de devoir faire face à des difficultés. Mais dès lors que tu te connais assez pour choisir une voie professionnelle qui te plait, tu peux alors accepter les conséquences de ton choix et le vivre pleinement !

Et, si tu ne l’a pas assez entendu quand elle est passée en boucle à la radio à sa sortie, nous te remettons une couche du magnifique morceau de Rag’n’Bone man : Human, qui te rappelle que tu ne peut pas tout solutionner, que tu fais ce que tu peux et que c’est super come ça 😊

 

 

 

Conclusion

Pour finir, quel que soit ton choix de vie professionnelle, n’oublie surtout pas de prendre la décision avec du recul, sans tenir compte ni des clichés, ni des pressions sociales qui t’entourent. Il n’y a peut-être pas de voie parfaite, mais celle que tu choisiras sera parfaite pour toi, car elle te correspondra !

 

Et toi, quelles sont les options d’études et de métier qui te font hésiter ?

 

Raconte-nous tes méthodes pour faire tes choix, elles pourraient beaucoup nous apporter !

 

 

Ethel Prys

Add comment